Demain il fera beau

Après des années de cafard j'ai décidé de faire mon possible pour aller vers un mieux .... à travers ce blog, je compte avoir un fil rouge, témoin de mes pérégrinations !

25 mars 2010

la viste de ma soeur

En ce moment, je me relâche (par rapport à mon méga-challenge) ... mon chéri dit que ce n'est pas grave, mais je culpabilise.

Entre les nausées et les envies (perpétuelles !) de dormir mon rythme se ralentit, mais, comme il est

HORS DE QUESTION QUE JE LACHE LA BARRE,

je vais me rattraper :)

la semaine dernière, ma soeur est venue nous voir et j'ai été ravie de passer 5 jours avec elle. Mon fils l'adore, ils s'entendent très bien tous les deux.

J'étais inquiète qu'elle ne s'ennuie à Amb...(uscade) car il n'y a pas grand chose à faire (si ce n'est « rien » !) mais, même si elle a reconnu que le coin n'était pas très sympa, on a passé des bons moments :

S et moi sommes allés la chercher à la gare de Lyon (à Lyon, je précise pour les parigots comme moi !!!), son TGV arrivait à midi et, comme mon fils est plus que féru de trains, il était inenvisageable de ne pas l'attendre sur le quai ....

Nous avons passé l'après midi à Lyon, et avons visité le musée des canuts (ouvriers tisserands lyonnais d'autrefois) et celui de la passementerie. Nous y avons appris comment était filée la soie et comment on tissait les rubans au siècle dernier . Nous avons beaucoup aimé tous les trois et j'ai découvert une très belle ville (enfin des magasins des filles ! Des bus qui fonctionnent ! Des petits bars sympas ! De la viiiiiiiiiiiiiiie ! Mais je m'égare ! :) )

Le week-end, nous sommes allés visiter le musée des cheminots (que S voulait absolument lui faire découvrir !) et le dimanche , les grottes de la balme (magnifiques).


Au delà de toutes ses activités  touristiques  nous avons beaucoup discuté, toutes les deux, ayant eu beaucoup de temps libre quand S était à l'école.

Les discussions furent édifiantes, j'ai appris des secrets de famille assez ahurissants (mais, par définition, ils le sont toujours !), constructives, mais aussi très émouvantes .

Ma soeur (C) et moi souffrons beaucoup de nos enfances respectives. Je dis respectives car elles ont été fort différentes : nos parents n'ont pas été les mêmes avec nous deux.

Ma mère m'a rejetée peu après la naissance en me confiant à sa propre mère. Elle explique cela par une reprise de travail, or, elle n'avait nul besoin de travailler à l'époque ,ni aucun travail d'ailleurs ! Elle me laissait chez ma grand-mère une semaine entière.

Cécile (ma psy) pense davantage qu'elle a trouvé l »'excuse du travail «  pour justifier le fait de ne pas pouvoir s'occuper de moi .... Cécile m'a d'ailleurs éclairée sur le fait que ma mère, au jour d'aujourd'hui me dit souvent «  c'est normal que tu ais une super relation avec ton fils ! Tu ne travailles pas, c'est facile pour toi ! » (sous-entendu « moi si je me suis mal occuper de toi c'est parce que je travaillais! »).

Elle a  adoré  et encensé ma soeur depuis sa naissance, 2 ans après la mienne. Ma soeur porte le prénom d'une petite fille modèle de la comtesse de Ségur, c'est dire!

Elle était très sage, et on disant d'elle à l'époque qu'elle était « coquette ELLE ! » .... (ce qu'elle n'est d'ailleurs plus du tout à l'heure actuelle !!!!). Ma soeur m'a avoué il y a quelques années « je me tenais « à carreaux » à la maison car j'avais trop peur que les parents ne me traitent comme toi sinon ... »

Je n'ai pas d'idées très précises sur les raisons pour lesquelles ma mère m'a « rejetée », ce que je sais c'est que, au delà de mon « caractère » ou de ma « personnalité » ma place d'ainée à jouer en ma défaveur.

Un enfant aîné « crée la famille » et la mère . Avant l'enfant il y a un couple, dès la naissance il y a famille.

Ce 1 er enfant « fait « la mère.

Avec tous les conflits psychiques inconscients que cela entraîne. Le 1e r enfant est souvent extrêmement phantasmé, il est imaginé par la petite fille depuis très longtemps (il porte d'ailleurs le nom en psycho « d'enfant imaginaire ») et il est porteur de nombreux espoirs, et projections*, provenant de l'enfance de la mère , et de l'histoire de toute une ascendance.

Si « par malheur » (et c'est bien évidemment souvent le cas car un bébé reste un bébé, il n'est pas parfait, pleure, crie, est exigeant et s'occuper d'un nouveau-né est très déstabilisant pour peu que personne n'ai jamais osé vous le dire) l'enfant réel ne correspond pas à l'enfant imaginaire alors les relations bébé/mère peuvent être très perturbées.

C'est sans doute ce qui s'est passé pour moi. Ma mère m'a dit , quand elle a su que j'allaitais mon fils « toi, toute façon tu n'as jamais voulu de mon lait » .... exemple scolaire si l'en est des projections de ma mère à mon égard !!!! toute maman « saine » sait qu'un allaitement est compliqué pour de multiples raisons qui n'ont rien à voir avec les sentiments de l'enfant vis à vis de sa mère.... la mienne n'a pu envisager que peut-être elle me tenait mal, qu'elle était stressée, fatiguée ou je ne sais quoi, dans sa tête, obligatoirement c'est moi qui ne voulait pas d'elle... car elle avait une très grande confiance en elle et elle ne pouvait pas être en tort ....

Ma mère a été très toxique pour moi et l'est encore beaucoup trop à présent, et je le déplore au quotidien. Je sais qu'elle n'a pas tous les torts et qu'elle a eu aussi probablement à faire à une mère « difficile » je sais que c'est son histoire qui l'a forgée telle qu'elle est et que, sûrement, à quelques égards elle souffre. Il n'empêche que je lui en veux terriblement de ne jamais s'être remise en question et de ne jamais avoir eu l'humilité de demander conseil à personne ....

J'espère arriver un jour à lui pardonner, pour être MOI en paix ....

* projection : désigne une opération mentale inconsciente par laquelle une personne place sur quelqu'un d'autre ses propres sentiments, dans le but de se sortir d'une situation émotionnelle vécue comme intolérable par elle. Les projections sont le plus souvent chargés d'affetcs négatifs donc non acceptés par celui qui projette.

Posté par _gael à 11:54 - la famiglia - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    La famiglia

    Coucou Gael,

    Pour ce qui est de la relation avec ta maman:

    En fait, je pense qu'il y a dû avoir quelque chose qui s'est passé avant où au moment de ta naissance que tu ignores et qui a changé la donne : cela peut-être un évènement médical, dans le couple, un accouchement difficile...

    Posté par armelle, 29 mars 2010 à 12:50

Poster un commentaire